/ DE ruines et de rage /

(Laboratoire d'Expériences Poétiques #1)

/ Printemps 2019 /

- De Ruines et de rage c’est la révolte, le contre-courant, des braises sur lesquelles on souffle, un amas de pensées qui ne veulent pas nous laisser coi face à la parole médiatique, c’est un mouvement amorcé. Tentative de repenser un corps politique à travers poésie et de philosophie -

Note d'intention

Générique :

 

 

Mise en scène Mikaël Bernard

COLLABORATION ARTISTIQUE Stéphane Pisani

Performance Chloé Maniscalco

Performance MUSICALE

Marie-Laure Picard

 

Production Cie à Corps Rompus

 

Cette forme sera un laboratoire, un espace d’expérimentation textuel composé d’éléments à même de faire réagir les écritures. Ce projet est une volonté de la compagnie de créer une forme pouvant s’adapter à tous lieux qu’ils s’agissent de parkings, bibliothèques, scènes ou encore de salles de classe, etc. c'est une forme théâtrale tout terrain qui permet ainsi d'approcher une diversité de publics.

 

L’objet de notre proposition est de traverser des textes contemporains qui ne relèvent pas du théâtre afin d’y explorer leur contenu rythmique, visuel et musical afin d’en créer une version scénique. Nous proposons de créer une forme compilant texte, scénographie, musique live et enregistrée afin de créer un objet à cheval entre le concert et le spectacle.

 

Cette première édition du Laboratoire d'Expériences Poétiques est centrée sur la question du soulèvement au travers de textes tels que :

 

// DE LA DESTRUCTION, Amandine André //

// Nous sommes magnifiques, Ronan Chéneau //

// Réflexion sur les gilets jaunes, édouard Louis //

// GLÔÔSSE, Stéphane Nowak Papantoniou //

// FRÈRES NUMAINS, Florence Pazzottu //

// NOUS LES VAGUES, Mariette Navarro //

// ABC DE LA BARBARIE, Jacques-Henri Michot //

Extraits

“Apparaissons au coeur du monde et au centre des cités, et venons nous heurter aux pieds de leurs palais. Nous escaladerons la hauteur arrogante des grandes tours, sous salirons le marbre des étages. Nous serons la trace noire sur le costume blanc. L’inavouable au bas des robes. Nous serons les gouttes de boue qui éclaboussent jusqu’aux cuisses. S’il le faut nous serons l’outrage.”

Mariette Navarro - Nous les vagues

 

 

“Pendant des années, je me suis posé cette question stupide : Comment un contre-pouvoir peut-il prendre le pouvoir et demeurer un contre-pouvoir ?

Du temps du pouvoir absolu, l’ennemi était déguisé en Sauveur et clairement imbattable puisque c’était Dieu. Depuis l’instauration de la démocratie et du suffrage universel, l’ennemi du peuple c’est le peuple puisqu’il a le pouvoir d’élire le Pouvoir.”

 

Bernard Noël - Lettre à F.

 

Calendrier :

Répétitions

 

- Avril 2019 : Ferme de Quincé (Rennes)

 

diffusion

 

- Mai 2019 : Festival Audaces (Arras)

/ Compagnie à Corps Rompus /

12 Rue de Lorient

35000 Rennes