/ C.L.E.A 2019 - Lens-Liévin /

(Contrat Local d'éducation Artistique)

Dans le cadre de sa mission de passation des écritures contemporaines et persuadée de l'importance de la place de l'art auprès des jeunes citoyens, la compagnie s'est proposée auprès de l'Agglomération de Lens-Liévin afin de faire partie des cinq collectifs artistiques qui seront présents pendant quatre mois afin de mener des gestes artistiques autour des notions "territoire" et "mouvement".

 

La compagnie est arrivée en résidence début février 2019, et partira tout début juin 2019, sur ces quatre mois ce sont dix projets qui sont menés par à Corps Rompus, parfois même en collaboration avec les autres collectifs artistiques présents (Compagnie Ciel 56, Théâtre Diagonale,  Atelier Tout Seul et Hexpress),  à partir de mai, quelques propositions sonores seront disponibles en écoute ici !

 

Petit tour d'horizon de quelques projets :

Petite et grande mémoire des lieux

 

Avec une école primaire et en lien avec Kate France (de la compagnie Ciel 56), nous avons imaginé une balade depuis l’école jusqu’à Notre-Dame de Lorette - grand lieu de mémoire de la Première Guerre Mondiale - située en haut de la ville. Sur le chemin, plusieurs étapes questionnant la mémoire au travers de photographies ou de textes.

 

Station 1 - à partir de photographies de leur famille, les CE1 doivent parler d’une personne présente sur la photo. Leurs histoires sont enregistrées, et des masques/portraits sont réalisés à partir des photos.

 

Station 2 - Reconstitution d’un grand puzzle photo avec les CM1, d’un lieu sur le chemin, pour comparer souvenir et temps présent.

 

Station 3 - à partir de la correspondance de soldats la Grande Guerre, d’archives sur Notre Dame de Lorette, de chansons, et l'écriture de cartes postales par les CM2,  une petite création radiophonique sera créée.

Construction d'un identité nouvelle

Proposition a été faite aux élèves de 3ème du collège Jean Zay à Lens de se questionner vis à vis de leur identité et comment celle-ci est liée à leur territoire.

 

Grâce au concours de Louise Quignon (photographe) ils ont pu maîtriser des éléments de la photographie (lumière, cadrage, couleur) et se prendre en photo, ainsi qu'un lieu du territoire avec lequel ils entretiennent un lien étroit. Ensuite, nous leur avons proposé d'écrire leur relation à ce lieu, de se décrire eux-mêmes. Ces propositions sont ensuite enregistrées afin de créer de petites capsules sonores.

 

Enfin, nous collerons les diptyques photographiques dans l'espace public, au centre duquel se trouvera un QR Code donnant accès à leurs capsules sonores.

Rendez-vous à partir du 28 mai pour découvrir le travail des collégiens dans les cités minières 12 et 14 de Lens !

Réappropriation des berges de la Souchez

Tout d’abord une balade avec les participants (des adultes fréquentant le centre social). Puis un atelier d’écriture avec un auteur contemporain qui leur propose de développer une histoire fictionnelle en petits épisodes prenant appui les paysages traversés.

 

Ensuite, vient le temps de la mise en bouche du texte avec les participants, puis son enregistrement.

L’ambiance sonore de l’histoire est réalisée en collaboration avec les artistes Hexpress et Kate France qui travaillent avec les jeunes du centre de loisir.

 

Enfin, l’histoire est mise en ligne et disponible sur le site de la balade par un QR Code afin que chacun puisse en profiter.

D'où viens-je?

Avec les élèves en CAP Chaudronnerie du lycée professionnel Henri Darras à Liévin, dont certains sont des primo-arrivants, nous travaillons avec le Théâtre Diagonale sur la question du chemin, de l'autobiographie.

 

Tandis que Diagonale travaillera sur le portrait physique et sans parole, la compagnie proposera une mise en voix des autobiographies écrites par les élèves avec leur professeur de français.

 

Ces deux matériaux seront ensuite confrontés dans le cadre d'une présentation.

Abécédaire de la communauté

 

Avec une classe de CAP Vente, un projet autour des identités LGBT est imaginé. Il a pour but de constituer un abécédaire permettant de saisir l’ensemble du sigle LGBTQQIP2SAA. Ce projet tente de répondre en partie à un acte homophobe marquant dans la ville : l’incendie d’une maison où vivaient deux hommes.

 

En partant du sigle, il est proposé aux élèves d’écrire leurs propres abécédaires puis d’interpréter des textes de théâtre en rapport, de lire des témoignages, ou de réaliser une interview d’une personne se considérant comme appartenant à la communauté LGBT.

 

Tout ceci dans le but de mettre les jeunes en situation de comprendre les personnes LGBT en les racontant, en les rencontrant.

 

Ce projet s’est accompagné de l’intervention d’une association de sensibilisation aux actes LGBTphobes.

Tentatives d'écriture

Avec des étudiants de l'Université d'Artois, qu'ils soient en études théâtrales à Arras ou bien à l'IUT à Lens, nous leur proposons deux projets miroirs.

 

à partir de la collection du Musée des Beaux-Arts d'Arras et de l'exposition Homère au Louvre-Lens, nous proposons aux étudiants de choisir un tableau, puis de s'en inspirer pour écrire une courte scène de théâtre. Ces scènes seront ensuite travaillées et présentées au contact des oeuvres dans les expositions.

 

Une présentation aura lieu lors de la Nuit Européenne des Musées, le 18 mai, à Arras, avec la thématique de "la couleur" comme fil rouge entre les différentes scènes.

/ Compagnie à Corps Rompus /

12 Rue de Lorient

35000 Rennes